Faune et flore

Ouf voilà le printemps !!

Ouvrez très grands vos yeux. Le long du parcours de santé on voit d ‘abord des arbres.

Au moins 3 espèces :

des frênes,                              des saules,                         des noyers,

et divers arbustes de haies.

Parmi les grandes  » herbes  » remarquables .

La Vergerette annuelle ( Erigeron  annuus), les Onagres, les Prêles, et la Renouée du Japon.

Et puis admirez le Troll Frêne :

DSC02606 - Troll-Frene

Une hirondelle fait encore  le printemps ! 

… mais pour combien de temps encore.

Alors faisons lui une petite place sur le mur de nos maisons, dans un coin de grange et oublions les quelques salissures que cela peut occasionner.

La plus commune à Osselle est l’hirondelle rustique avec sa petite tache rouge sous le bec.

Sa cousine l’hirondelle de fenêtre préfère elle, les zones citadines qu’elle partage avec le martinet noir, autre espèce bien présente dans nos villes.

L’hirondelle de rivage est  la plus petite des hirondelles européennes. L’adulte présente un plumage brun uni sur le dessus.

Elle fréquente principalement des territoires riverains des lacs et des cours d’eau où  des berges de sable verticales sont disponibles pour la nidification.

Elle s’installe également dans des milieux artificiels tels que les exploitations de granulats.

Sur notre commune, aux alentours du bassin du Morbier, chaque année niche deux  colonies d’hirondelles de rivage.

hirondelles

Les arbres, fleurissent, les températures s’adoucissent et l’hiver nous quitte.
Nous sommes loin d’être indifférents aux changements climatiques et encore moins au changement des saisons, qui façonnent notre humeur et nos activités.

Comme nous, dans nos jardins les passereaux s’activent.

Ecoutez le joli chant de la fauvette à tête noire et profitez de la feuillaison encore discrète de nos arbres pour l’observer tranquillement.

Observez le balai incessant des mésanges charbonnières et des mésanges bleues. Admirez la jolie tête toute ronde de la charmante mésange à longue queue, leur cousine.

L ‘hiver est un facteur de stress  majeur pour les plantes et les oiseaux .

La faim est plus dangereuse que le froid .

Pour les oiseaux , le nourrissage en hiver fait partie d’un écosystème au sein de son jardin. C’est aussi une période d’observation des espèces qui sont discrètes.

Consulter le site : ornithomedia.com

Pour la flore, la période d’hiver avec des journées plus courtes laisse moins d’énergie solaire pour la vie végétale, et des températures plus basses  qui diminuent l’énergie thermique (chaleur) disponible pour toutes les formes de vie.

Soyons attentifs, n’hésitez pas à aller observer  les oiseaux à Osselle (près des étangs) et attendons le réveil au printemps de la faune et la flore.